Nous sommes à l’aube d’une révolution culturelle. Les chiffres l’attestent. 15% des salariés français et 22% des salariés parisiens n’ont pas repris le chemin du bureau en France en septembre, et notamment une grande majorité de cadres. Ils privilégient le télétravail, compte tenu de la situation sanitaire, de gré ou forcé. Le travail depuis chez soi n’est pas, et nous le savons depuis le confinement, une expérience qui s’improvise à la légère. Les conditions de travail doivent être optimales, proches de celles vécues au bureau. Pour ce faire, les entreprises soutiennent les investissements de ses salariés afin qu’ils puissent être le plus autonome possible.

 

Des annonces fortes pour une révolution en marche

Jack Dorsey, le patron de Twitter, a annoncé que ses 5000 salariés ne seront plus jamais tenus de se rendre au bureau. Google a généralisé le télétravail jusqu’à l’été 2021. Et Facebook, tout aussi visionnaire, offre 1000 dollars d’équipement à ses salariés pour que la transition du télétravail à 100% soit effective d’ici 5 à 10 ans. Les résultats des GAFAM ces derniers mois sont éloquents et démontrent que le « à distance » sera la nouvelle norme.

 

Quid des travailleurs ?

Au-delà des besoins basiques tels que le téléphone, la connexion internet et l’ordinateur, le salarié en télétravail a développé une forte tendance à se recréer un bureau à la hauteur de ses envies : double écran, casque, clavier, imprimante, mais aussi mobilier de bureau !

Et les répercussions en magasin ou chez les retailers ne se sont pas faites attendre. Le marché des PC a vu une augmentation de 3,3% (chiffres IDC septembre 2020), les tablettes de 5%, celui des imprimantes de 15% (Chiffres FNAC/Septembre 2020). Les fabricants de mobiliers de bureau ont les carnets de commande remplis jusqu’à cette fin d’année. Les smartphones ont aussi connu une forte demande, notamment sur les modèles haut de gamme (+20% sur les semaines suivant le confinement, chiffres GFK 2020)

 

Au-delà du poste de travail

SI le salarié se fait plaisir avec l’aide ou non de son employeur, il prend soin aussi de sa maison et de son porte monnaie. Le confinement a laissé le temps aux consommateurs de reprendre en main les dépenses courantes et de renégocier notamment les assurances, les forfaits, les contrats énergie.

Mais le confinement a aussi permis aux travailleurs de faire des économies sur les sorties, les restaurants, les vacances… Et cet argent, il est prêt à l’investir pour upgrader son chez soi. Les solutions de smart home ont le vent en poupe : caméras, assistants vocaux, détecteurs, contrôleurs, cybersécurité mais aussi éclairage, aération, chauffage, climatisation… La maison concentre désormais toutes les activités et se doit d’être intelligente et réactive !

 

Des perspectives fortes

Les conditions sanitaires exceptionnelles et les évolutions technologiques telles que l’essor de la 5G font de cette fin d’année 2020, une année à part. Tous les acteurs de la maison ont une carte à jouer cette année. Les Français souhaitent un changement et les marques et leurs innovations vont pouvoir leur offrir ce qu’ils souhaitent. La maison regroupe désormais tous les aspects de la vie quotidienne, de la cuisine au travail, en passant par le sport et le divertissement. Haut les cœurs !

Et depuis quelques heures, le Président Macron a décrété un nouveau confinement sur l’ensemble du territoire. Une aubaine pour certaines marques et de nouveaux enjeux de communication en perspective pour cette fin d’année !

https://www.ladepeche.fr/2020/10/29/confinement-ruee-sur-le-materiel-de-teletravail-dans-les-magasins-de-bureautique-9171228.php

Share:

Global reach.
Local flavour.