le sommaire

En 2009, Nikon a lancé son appareil photo numérique D90, également connu comme le tout premier Reflex à avoir intégré un mode vidéo. L’année suivante, Nikon dévoilait sa nouvelle identité de marque, baptisée « je suis ». Afin de s’imposer comme un acteur fort et innovant de l’univers de la vidéo, Nikon avait besoin d’un plan d’action solide qui lui permettrait dans un premier temps de se faire connaître auprès des influenceurs de l’industrie du film, puis de galvaniser les consommateurs et les inviter à interagir avec la marque. Objectif : gagner des parts de marché et damer le pion à ses concurrents.

Notre approche

Hotwire savait que la communauté visée par Nikon était composée de créatifs particulièrement actifs sur les réseaux sociaux. Ces créatifs revendiquaient leur volonté de partager leur passion, d’apprendre en faisant des films et des photos, pour ensuite les partager sur les réseaux sociaux. Cette envie de faire et de s’impliquer, c’est ce qui a inspiré Hotwire à lancer la première édition d’un festival de films en ligne : le Nikon Film Festival. Les utilisateurs étaient invités à créer des films de 140 secondes avec Nikon et de les partager sur une plate-forme en ligne créée pour l’occasion.

Résultats

5 ans après son lancement, le Nikon Film Festival a accueilli 1056 films visionnés par plus de 1,7 million de visiteurs sur le site web dédié, récoltant 300k votes et 400k partages sur Facebook et Twitter.

En seulement quelques années, il s’est imposé comme un événement incontournable des vidéastes amateurs et passionnés de courts-métrages en France et à l’étranger. Le tout en triplant de taille. Il a été dupliqué dans plusieurs pays d’Europe, depuis la Suède jusqu’en Belgique.

Grâce au festival, Nikon occupe maintenant une position dominante sur le marché.

"5 ans après son lancement, le Nikon Film Festival a accueilli 1056 films visionnés par plus de 1,7 million de visiteurs sur le site web dédié, récoltant 300k votes et 400k partages sur Facebook et Twitter."
Nikon